VIE DE L'ASSOCIATION/INFORMATIONS/Informations diverses/Divers

Divers

Le bureau central d'archives administratives militaires

Depuis le 1er janvier 2012, le bureau central d'archives administratives militaires (BCAAM) de Pau a quitté le giron de la direction du service national (DSN) pour s'intégrer dans la nouvelle organisation du Service historique de la Défense (SHD) sous le nom de centre des archives du personnel militaire (CAPM).
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/Bureau-central-des-archives.html
Adresse postale : Caserne Bernadotte, 64023 PAU CEDEX
Adresse géographique : Place de Verdun, 64000 PAU
Tél. : 05 59 40 46 92
Fax : 05 59 40 45 53
Réception du public : Jours ouvrables de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h00, fermeture le vendredi à 15h00.
Rappel de la mission de ce service Il faut désormais s'adresser au Centre des Archives du Personnel Militaire aux lieux et place des BSN et BCAAM. Pour tous les dossiers, il fallait s'adresser au BCAAM de Pau.  Grande nouvelle: les archives sont numérisées depuis la classe 1968.
Le BCAAM de PAU à l'aube d'une nouvelle vie. Depuis le 1er janvier 2012, le BCAAM a quitté la tutelle de la DSN pour être rattaché au Service Historique de la Défense.
Il a pris l'appellation CAPM, centre des archives du personnel militaire.  Ce centre gère et conserve les dossiers (26 millions) des français ayant effectué leur service, jusqu'à ce que les intéressés aient atteint l'âge de 90 ans (les dossiers sont ensuite reversés aux archives départementales) ainsi que ceux des étrangers ayant servi dans l'armée française.  Mais plus que l'appellation ou la tutelle, c'est une réorganisation de taille que se prépare à vivre le BCAAM. L'objectif à long terme est que le CAPM devienne un véritable centre d'archives au service du public.  Il sera alors un guichet unique et verra ses missions évoluer. C'est ainsi qu'il recevra la totalité des dossiers individuels des officiers des 3 armées.
Ce CAPM sera composé uniquement de personnels civils, et son effectif sera porté à 276 personnes conservatrices du patrimoine, toutes formées aux métiers des archives. Bien entendu c'est un travail à long terme qui sera mené sur plusieurs années.
À ce jour, le BCAAM a numérisé l'intégralité des fiches nominatives de contrôle depuis la classe 1968, ce qui facilite la communication des pièces administratives aux administrés.
Le bureau central des archives administratives militaires joue un rôle important dans l'attribution des décorations ainsi que dans la tenue des fichiers des citations et récompenses. Il vérifie également la validité des demandes de cartes du combattant formulées par l'office national des anciens combattants.
Ainsi chaque année le BCAAM traite 200 000 demandes provenant des particuliers et des administrations

Courriers et appels téléphoniques indsirables

Voici quelques trucs pour ennuyer les spécialistes du télémarketing, car il
>  est vrai que cela commence à devenir pénible.
>   
>  De plus en plus souvent utile de nos jours !
>  1) Un appel de TELE MARKETING pour des mutuelles, de l'isolation, des
>  placements…, etc...?
>  Répondez simplement  « un moment SVP » et posez le combiné  et vaquez
>  à vos occupations (au lieu de raccrocher immédiatement). Ceci rend les appels de
>  télémarketing longs et coûteux et ralentit les ventes ! Par la suite vous
>  entendrez le « beep-beep-beep» et vous saurez qu’il est temps revenir au
>  combiné et de raccrocher. Ces trois petits mots aideront à éliminer la
>  sollicitation téléphonique.

>  2) Recevez-vous ces coups de téléphone frustrants où personne n’est à
>  l’autre bout ?…
>  Ceci est une technique de télémarketing où une machine compose l’appel
>  et enregistre le moment de la journée où vous répondez au téléphone. Cette
>  technique est utilisée pour déterminer le meilleur moment de la journée pour
>  vous appeler afin d'avoir quelqu’un au bout du fil.
>  Après avoir répondu, voici ce que vous pouvez faire si vous notez
>  qu’il n'y a personne au bout : pilonnez le plus rapidement possible le
>  bouton « #» pendant 6 ou 7 fois. Ceci confond la machine qui compose
>  l’appel et élimine votre numéro du système.


>  3) Aide pour les courriers indésirables:
>  Lorsque vous recevez des prospectus, réclames et annonces diverses, avec
>  votre facture de téléphone ou gaz, ou autre, retournez-les avec votre
>  paiement. Laissez ces entreprises jeter leur propres annonces (junk mail).
>  Lorsque vous recevez des lettres (T) à retourner avec une approbation
>  préalable pour les cartes de crédit, des catalogues de bijoux ou autres, ne
>  jetez-pas l’enveloppe de retour.
 


>  La plupart de ces enveloppes sont affranchies, n'est-ce-pas ? Le coût
>  de ces enveloppes est plus élevé que le tarif normal lorsque les entreprises
>  les reçoivent à nouveau. Mais cela ne leur coûte rien si vous les jetez.
>  Alors, placez dans ces enveloppes affranchies vos autres courriers
>  indésirables.
 


>  Par exemple : Placez une annonce du ramoneur de cheminée dans l'enveloppe de carte Visa, envoyez votre coupon de Pizza au Bijoutier ou au Gaz !
>  Restez anonyme en vous assurant que votre nom n'apparaît nulle part sur ce
>  que vous envoyez.  Vous pouvez renvoyer l’enveloppe vide, ça va les énerver
>  et leur coûtera quand même le tarif régulier d’une lettre.
>  Faisons-leur savoir ce que cela représente de recevoir beaucoup de « junk
>  mail » et en plus de les payer 2 fois.
>  Préservons notre service postal puisqu’on dit que les courriels diminuent le
>  trafic et justifie l'augmentation du coût de la poste. Vous pigez ?  Si un
>  bon nombre de personnes suit ces conseils, cela fonctionnera.
>   

QUELQUES ASTUCES POUR NE PAS VOUS FAIRE ARNAQUER A LA CARTE BLEUE

Pourquoi n'effacez-vous pas, avec un grattoir, les 3 chiffres clés de votre carte qui se trouve sur son recto?Une fois ces 3 chiffres disparus, personne ne pourra utiliser votre carte pour faire des achats par internet. C'est ce que recommande QUE CHOISIR et c'est ce que j'ai fait. Il faut évidemment enregistrer au préalable ces 3 chiffresavant de les faire disparaître. Dans votre mémoire ou ailleurs. L'avantage, c'est que si un serveur de restaurant ou autre emporte votre carte, il ne pourra pas ensuite enregistrer ces numéros pour l'utiliser ensuite pour un achat par internet puisqu'il ne connaîtra pas les 3 chiffres clés du verso..
Voici une de leurs dernières trouvailles:
Un ami s'entraîne à un centre de sport. Arrivé sur les lieux il place tout bonnement son linge dans un casier. Après son entraînement et la douche,il retourne au casier et constate qu'il est déverrouillé. "Bizarre, il me semblait que je l'avais verrouillé", se dit-il. En s'habillant il vérifie son portefeuille pour s'assurer que rien ne manquait. Tout était là !Quelques semaines plus tard, il reçut l'état de compte de sa carte de crédit qui affichait un montant exorbitant dû de 14 000 Euros! Il a appelé la Banque et exprimé sa façon de penser, jurant qu'il n'avait fait aucune transaction de la sort Le service la clientèle a effectué des vérifications et conclu qu'il n'y avait pas eu d'erreur dans le système tout en lui demandant si sa carte avait été volée. Il répondit que non. Mais en sortant sa carte de crédit de son portefeuille il constata, vous l'avez deviné, que sa carte avait été échangée pour une autre carte de la même banque mais qui était expirée. Le voleur avait réussi à déverrouiller le casier au centre de sport et avait procédé à l'échange des cartes... Verdict: La compagnie de cartes de crédit a avisé le client qu'étant donné qu'il n'avait pas signalé que sa carte avait disparu, il devait payer les frais encourus. Pourquoi la Banque n'a-t-elle pas appelé pour vérifier les dits montants d'achats Parce que des petits montants chargés sur une carte de crédit vont rarement déclencher un signal d'alarme chez les sociétés de cartes de crédit. D'autant plus que, dans le cas présent, ces petits montants se sont accumulés rapidement !
SCÈNE 2 Un homme s'apprête à payer l'addition de son dîner avec sa carte de crédit. Il paye. Elle lui redonne sa carte. D'habitude, il prend la carte et la remet dans son portefeuille. Mais cette fois-ci, il la regarde de près et s'aperçoit que ce n'est pas la sienne et qu'elle est expirée. Il rappelle la serveuse qui le regarde tout étonnée. Elle la reprend en s'excusant et retourne vers la caissière sous le regard attentif de l'homme qui l'observe. Tout ce que la serveuse fait, c'est d'agiter la fausse carte devant la caissière qui aussitôt ressort la bonne. Aucun échange de mots, rien ! La serveuse reprend la bonne carte et la remet au client en s'excusant de l'erreur. Conclusion : Assurez-vous que les cartes de crédit dans votre portefeuille sont bel et bien les vôtres. Vérifiez le nom chaque fois que vous signez pour quelque chose ou que votre carte passe dans les mains de quelqu'un d'autre, même pour un court moment. La plupart du temps les gens reprennent leur carte sans vérifier, prenant pour acquis que cette carte est la leur. PRENEZ L'HABITUDE DE VERIFIER VOTRE CARTE DE CRÉDIT CHAQUE FOIS QU'ELLE VOUS EST RETOURNÉE À LA SUITE D'UNE TRANSACTION !
SCÈNE 3 : L'autre jour, je suis allé prendre livraison d'une pizza que j'avais commandée par téléphone. J'ai payé avec ma carte. Le jeune homme derrière la caisse a pris ma carte et l'a passée dans la machine, pour ensuite la remettre sur le comptoir en attendant la validation, ce qui est tout a fait normal. Pendant qu'il attendait, il a pris son mobile comme pour faire un appel. J'ai remarqué son téléphone car il est du même modèle que le mien Rien ne semblait anormal, jusqu'à ce que j'entende le bruit d'un clic comme s'il avait pris une photo avec son téléphone. Il m'a alors remis ma carte de crédit, tout en gardant son téléphone dans ses mains, comme s'il appuyait sur d'autres touches. Je me demandais ce qu'il pouvait bien photographier, quand tout d'un coup, tout devient clair : La seule chose qu'il avait en vue c'était ma carte de crédit. Je gardais alors un œil attentif sur ce qu'il continuait à faire. Il laissa son téléphone ouvert sur le comptoir et, quelques secondes plus tard, j'entendis le bruit d'une sonnerie qui confirmait que la photo avait été sauvegardée sur son téléphone ! Alors, me voici devant lui, réalisant qu'il vient tout juste de prendre une photo de ma carte de crédit. Il avait joué son jeu à la perfection, jusqu'à ce que mon attention soit attirée par le fait qu'il avait le même appareil que moi, sans quoi je ne me serais jamais rendu compte de son jeu. Vous pouvez être sûr qu'aussitôt après avoir quitté les lieux j'ai fait annuler ma carte de crédit. A quoi je veux en venir avec tout cela : c'est d'être PRUDENTS dans les endroits que vous fréquentez et ce tout le temps. Lorsque vous vous servez de votre carte de crédit, faites-le avec précaution et jamais avec nonchalance. Observez les gens qui vous servent et ce qu’ils font lorsque vous vous servez de votre carte. Surveillez particulièrement ceux qui ont des mobiles avec eux car de nos jours ces appareils sont tous munis de caméras.
N'importe où, ne perdez jamais de vue votre carte de crédit !