L'ACTIVE/Evolution de la situation des militaires de la Gendarmerie.

Evolution de la situation des militaires de la Gendarmerie.

" Le 23 octobre 2008, un protocole additionnel au protocole "corps et carrières" de la police nationale a été signé pour le corps d'encadrement et d'application (gradés et gardiens de la paix). En contrepartie d'une augmentation d'activité liée à de nouvelles modalités d'organisation du travail, les gradés et gardiens de la paix vont bénéficier de mesures concrètes : - revalorisation des trois premiers indices de gardiens de la paix ;- augmentation de l'indemnité de sujétions spéciales de police (ISSP) du corps d'encadrement et d'application, de 24 à 26 %.
Comme elle l'a indiqué à de nombreuses reprises, le ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités Territoriales est particulièrement attachée au strict respect du principe de parité.
En application de ce principe, les trois premiers indices du grade de gendarme bénéficieront de la même revalorisation.
Le ministre m'a également demandé de lui proposer, dans le respect du statut des militaires de la gendarmerie, un aménagement de votre activité qui permette de fonder, dans des conditions équivalentes, une augmentation de l'ISSP pour les sous-officiers de gendarmerie. Cette question devant faire l'objet d'une concertation approfondie, le ministre a accepté ma proposition de constitution d'un groupe de travail. Celui-ci sera réuni, dès la semaine prochaine, pour élaborer un  dispositif adapté et définir les modalités de sa mise en œuvre. "
Signé : le général d'armée Roland GILLES, directeur général de la gendarmerie nationale