VIE DE L'ASSOCIATION/INFORMATIONS/ACTUALITES/ACTUALITES JUDICIAIRES/Permanence juridique

Permanence juridique

Communiqué de Maitre STARK

1 - Je prends connaissance de l'arrêt du Conseil d'Etat à mon retour de congés.


Cette décision nous apprend que le président de l'UNPRG ne tient pas le pouvoir de représenter l'Association en justice devant le Conseil d'Etat d'une part ; le décret portant fichage des données personnelles des pensionnés militaires d'invalidité (relevant de la vie privée et couvertes par le secret médical) est parfaitement légal d'autre part. Que pouvait-on attendre de réaliste et de positif pour le monde des anciens combattants de la part de la plus haute juridiction administrative de l'Etat à l'heure où les services de celui-ci ne respectent plus aucune valeur et où ils sont à la recherche du moindre centime d'euro...
En ce qui me concerne, je vais, à l'avenir, régler ce problème au cas par cas, avec mes clients chaq ue fois qu'ils auront une demande de révision de pension à faire.


2 - Je continue à recevoir des appels de personnes n'ayant toujours pas été informées de mon changement d'adresse à Marseille. Je vous remercie d'avance de bien vouloir indiquer sur votre site internet mes coordonnées (Jasna STARK - avocate au Barreau, 28 rue Francis Davso - 13001 Marseille, starkavocat@yahoo.fr) afin d'éviter que les courriers se perdent ou que les intéressés pensent que je n'ai pas répondu volontairement à leurs correspondances.


3- D'après ce que certains m'ont rapporté, l'existence de "passe-droits" et de "favoritisme" semble évidente en certains lieux de l'Hexagone entre les services de l'ONAC et d'anciens combattants pensionnés militaires d'invalidité que l'administration cherche à "caser" sur la liste préfectorale en vue des élections des assesseurs des tribunaux des pensions...au détriment de retraités de la gendarmerie. Certains représentants préfectoraux et directeurs de l'ONAC auraient répondu à quelques uns d'entre vous       "des élections ? nous ne sommes pas au courant...". Lamentable est le mot adéquat : ces mêmes fonctionnaires vont pavaner le 11 novembre et prononcer des discours devant vous sur la reconnaissance de la Nation pour ses militaires...
J'invite donc tous les candidats dans cette situation à ne pas baisser les bras et à adresser une lettre RAR aux préfets respectifs indiquant que si leur candidature n'est pas mentionnée sur la liste des candidats, ils n'hésiteront pas à saisir la presse locale et nationale pour informer le public que les commémorations autour du Centenaire 14-18 ne sont qu'une mascarade. Un de mes contacts au Canard Enchaîné sera ravi de faire un article sur le sujet !


Meilleures salutations à tous


Jasna STARK