Promotion “Garde Lombard” école gendarmerie Tulle

by Michel Fillaud

 

 

La 17ème promotion “Garde Lombard” de l’école de Gendarmerie de Tulle, 6ème compagnie, a été baptisée ce 3 mai 2018 sous la présidence du colonel Thierry Bourret, commandant de l’école.
Le matin après un office religieux en la cathédrale de Tulle, dirigé par trois aumôniers gendarmerie venus de Lyon, Montpelier et Tulle, une cérémonie militaire a eu lieu sur la place d’arme de l’école.

La famille du parrain était représentée par un petit neveu qui avait fait le déplacement depuis Aix- en- Provence avec son épouse. Le capitaine Robin, commandant de la 6ème compagnie et le président de la promotion leur ont remis la photo de la 6ème compagnie en souvenir. Le major de promotion part en gendarmerie mobile à l’escadron 24/6 d’Antibes alors que le président rejoint la Gironde et plus précisément le Blayais. Il fera ses premières armes dans l’unité ou le président de l’UNPRG de la Corrèze, Jean Even, a travaillé 8 ans ! Le major Enzo Livigni a reçu des mains du président Jean Even la plaquette d’honneur de l’UNPRG ainsi qu’un abonnement d’un an au magazine L’Essor de la Gendarmerie de la part du directeur. Le président Cédric Giquel a reçu le même abonnement papier et les huit autres premiers ont reçu un abonnement numérique d’un an au magazine.

Le parrain : un garde républicain mort au front en 1916

Le garde Jean-Louis Lombard dont le nom est gravé sur le monument aux morts de la Garde républicaine au quartier des Célestins, est né à Penne dans le Tarn le 24 juillet 1880. Il était charbonnier avant d’être appelé sous les drapeaux au 112ème Régiment d’infanterie le 16 novembre 1901. Libéré en 1904, il s’est engagé pour 3 ans au 23ème régiment d’infanterie coloniale (RIC) en 1909 puis est passé au 1 er régiment de marche d’infanterie coloniale avant de revenir au 23ème RIC. Il a rejoint la garde républicaine comme garde à pied à la 5ème compagnie le 16 novembre 1912 et au déclenchement de la 1 ère guerre mondiale a été détaché comme sergent au 11ème régiment territorial d’infanterie puis au 2ème régiment d’infanterie coloniale à partir du 11 juillet 1916.

Blessé par balle le 17 septembre 1916 dans les tranchées de Barleux, il est mort pour la France le 24 septembre 1916 des suites de ses blessures à l’ambulance 13/16 à Moreuil-Lespinoy (Somme). Campagnes : En Crête du 27 octobre 1902 au 15 septembre 1904 Au Maroc en guerre du mai 1911 au 13 octobre 1911 où il a participé à six combats. Contre l’Allemagne du 3 août 1914 au 24 septembre 1916. Décorations : médaillé militaire le 30 juillet 1920, titulaire de la croix de guerre avec étoile de bronze avec citation à l’ordre du régiment :

A fait preuve de courage et de bravoure, en particulier a été blessé à la tête en dirigeant le feu sur une violente contra attaque de l’ennemi”.

 


About the Author


Michel Fillaud
Michel Fillaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

Archives