ROGER SEBILLE, PORTE-DRAPEAU DE L’UNPRG, DECORE PAR CHARLES HERNU ET LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FINLANDAISE

 

Dernier volet sur les porte-drapeaux de l’Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie d’Ille-et-Vilaine, avec Roger Sébille du secteur de Vitré.

Natif de Bais (35), âgé de 79 ans, Roger Sébille s’engage pour 3 ans dans la Marine Nationale le 25 mars 1958. Il avait alors 17 ans.

A son retour, il effectue son stage d’élève-gendarme au Fort de Charenton à Maisons-Alfort.

De 1962 à 1968, il choisit la Garde Républicaine pour les missions de sécurité et d’honneur (Elysée, Sénat, Assemblée Nationale). Pour les services au Palais de Justice, notre camarade participe aux extractions de grands voyous qui défrayaient la chronique (Jacques Mesrine, Jean-Charles Villoquet…). Il sera chargé aussi de la sécurité du Président du Haut tribunal militaire lors du procès des généraux Challes, Zeller, Jouhaud et Salan.

Roger Sébille intègre les équipes sportives de la Garde et participe aux championnats de France de cross-country et de Pentathlon militaire. En février 1963, il aura la joie et la satisfaction d’être champion de France de cross-country « par équipe » à Nancy. C’est la seule fois où la gendarmerie sera championne de France militaire. Ce qui lui permet de servir, de 1969 à 1972 comme moniteur d’éducation physique et sportive à la préparation militaire supérieure au Fort neuf de Vincennes.

Puis, de 1972 à 1976, il est détaché auprès du général, Chef d’Etat- Major de la 1ère Région militaire au camp des Loges, en qualité d’adjoint au chef de la Justice militaire.

Après un an d’interruption pour préparer le brevet d’armes du 2ème degré, il revient comme chef secrétaire au bureau renseignements opérations au camp des Loges et a le très grand plaisir de travailler avec le seul gendarme, alors capitaine, qui deviendra plus tard patron de la Garde Républicaine puis Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, le général Lorant. Il aura également l’honneur de côtoyer le général Bigeard, adjoint au Chef d’Etat-Major.

De 1979 à 1988, il évoluera dans un nouveau registre, comme rédacteur à l’élaboration des notes de service des prises d’armes organisées aux Invalides et autres cérémonies militaires et participera au détachement d’assistance militaire au Tchad comme instructeur des Officiers de la

Police militaire nationale.

Roger Sébille termine sa carrière avec le grade de major en janvier 1997. Il sera décoré à plusieurs reprises: la médaille militaire (remise par Charles Hernu, alors ministre de la Défense en avril 1983), Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Croix du combattant (Opex), médaille de reconnaissance de la Nation, médaille d’Outre-mer (Tchad), médaille de la jeunesse et des sports et Chevalier de 1ère classe de la Rose blanche de Finlande, suite à l’organisation du déplacement à Paris du Président de la République finlandaise. Cette décoration correspond à l’Ordre national du mérite français.

En 2003, notre ami adhère à l’UNPRG d’Ille et Vilaine, sera responsable du secteur de Vitré pendant 12 ans. Il est porte-drapeau depuis 2017 sur le secteur de Vitré et est bien souvent disponible pour des cérémonies sur la ville de Rennes.

  

Crédit Photo

Roger Sébille 1/ quand il est décoré par Charles Hernu – 2/ avec ses décorations


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Archives

Catégories