Le Colonel Beltrame et Sainte Geneviève indissociables le 14 décembre 2019 à Abbeville. UD 80

A Abbeville, le carrefour formé par la D 1.001 qui mène vers Amiens et de la D 925 qui mène vers Doullens, a été modifié entrainant la disparition du dernier feu tricolore de cette ville de 25.000 habitants.

Le conseil municipal s’est prononcé à l’unanimité pour la nouvelle appellation de cette intersection qui porte désormais le nom de « place du Colonel Beltrame ».

L’inauguration a eu lieu ce samedi 14 décembre 2019, en présence :

  • de Philippe Fournier-Mongieux, sous préfet de l’arrondissement d’Abbeville ;

  • du colonel Mathieu Frustié, commandant la formation administrative Gendarmerie de Picardie, et commandant le groupement de Gendarmerie de la Somme ;

  • du capitaine Yann Colungo, commandant de la compagnie de Gendarmerie d’Abbeville ;

  • de Nicolas Dumont, maire d’Abbeville et président de la communauté d’agglomérations ;

  • des parlementaires Emmanuel Maquet, député et de Daniel Dubois et Jérôme Bignon, sénateurs ;

  • de Frederick Bureau, directeur de l’ONAC de la Somme ;

  • de Patricia Poupart, Conseillère Régionale représentant le Président Xavier Bertrand ;

  • de Stéphane Haussoulier, vice-président du conseil départemental de la Somme, représentant Laurent Somon président du Conseil départemental ;

  • ainsi qu’un parterre d’élus et de nombreux représentants de la gendarmerie, de la police Nationale et Municipale, des sapeurs pompiers, du Souvenir Français, d’anciens combattants, et autres représentants du monde associatif patriotique.

Le Maire, accompagné des autorités, à d’abord coupé le ruban tricolore symbolisant ainsi l’inauguration. La cérémonie s’est poursuivie par la lecture de la biographie du colonel Arnaud Beltrame par le Capitaine Yann Colungo.

Une plaque a ensuite été dévoilée : « Place du colonel Beltrame, victime des attentats de Trèbes, 1973-2018 ».

Un piquet composé de 10 militaires rendait les honneurs. Les « Cadets de la Gendarmerie de la Somme » ont été associés à cet hommage, deux d’entre eux accompagnant les autorités lors du dépôt des quatre gerbes : celle des associations patriotiques d’Abbeville, celle commune aux trois associations Gendarmerie UNPRG – FNRG – LES AMIS de la Gie, celle de la mairie d’Abbeville, enfin celle déposée par le sous-préfet.  

Cette manifestation était en cadrée par 21 porte-drapeaux.

Les participants se sont ensuite rendus d’abord à l’église du Saint Sépulcre à Abbeville où la cérémonie religieuse a été célébrée par le père Patrick Derville, qui a rappelé l’inauguration qui venait d’avoir lieu.

Puis nous nous sommes déplacés jusqu’au salon d’honneur de l’hôtel de ville, pour les prises de paroles successives de Nicolas Dumont, du capitaine Yan Colungo, du colonel Mathieu Frustié, et du Sous Préfet Philippe Fournier-Mongieux.

Au cours de leur intervention, chacun a rendu hommage au colonel Beltrame.

Je citerai notamment Nicolas Dumont qui a félicité « la jeunesse qui s’engage » en parlant des « Cadets de la Gendarmerie ».

Il a rappelé ensuite « Ce 23 mars 2018 à Trèbes, un homme, un gendarme, a fait face à la haine et à la barbarie – un homme, un gendarme, nous a rappelé que le temps des héros n’était pas révolu – Il s’appelait Arnaud Beltrame. Il est entré aujourd’hui dans l’histoire de notre Nation ».

Monsieur Philippe Fournier-Mongieux, sous préfet, a terminé son allocution en ces termes :

« Le colonel Arnaud Beltrame, héros de la Gendarmerie, est mort comme il a vécu, en servant une cause plus élevée que sa propre vie. Sa mémoire vivra. Son exemple demeurera. Aussi, que l’exemple de la vie du colonel Beltrame comme celle de Sainte Geneviève, continue de nous inspirer et que nous sachions tous conjuguer nos efforts pour la paix publique et la sérénité de nos concitoyens. C’est le souhait que je forme avec vous. Que Sainte Geneviève vous protège. Vive Sainte Geneviève ».

Un moment de convivialité a clôturé cette journée d’hommage et de tradition.

L’UD80 était représentée par son président, son porte drapeau, et une délégation composée d’administrateurs et d’adhérents.

.

Roland Blondel, président UNPRG.UD80


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories