La gendarmerie de Farébersviller attaquée par une dizaine de personnes

 

l’Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie souhaite apporter son soutien aux personnels de cette brigade et à leurs familles.

Nous espérons également que les individus impliqués soient rapidement identifiés et présentés à la justice.

Jacky LEFORT

Une dizaine de personnes ont attaqué la gendarmerie de Farébersviller (Moselle) dans la nuit de samedi à dimanche. Armés de pavés et de mortiers de feux d’artifice, ils ont visé les habitations des militaires. Une enquête a été ouverte par le procureur de la République de Sarreguemines.

Farébersviller, France

L’attaque de la gendarmerie a duré une dizaine de minutes dans la nuit de samedi à dimanche. Dix à quinze jeunes, le visage dissimulé, se sont rendus vers 1h30 du matin sur le côté de la gendarmerie, là où se trouvent les logements de fonction des militaires. Ils ont lancé des pavés et des mortiers de feux d’artifice en direction des habitations tout en insultant les policiers et en criant “venez nous chercher selon une source judiciaire. Des gendarmes réveillés par le bruit et des membres de leurs familles ont assisté à la scène depuis les fenêtres. Il n’y a pas eu de blessé.

Un guet-apens ?

Les jeunes sont ensuite partis en direction de la cité de Farébersviller, quelques minutes après l’attaque des poubelles se sont embrasés dans le quartier. Selon une source judiciaire, le but des assaillants était semble t-il d’attirer les gendarmes pour les piéger dans le quartier.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Sarreguemines, des prélèvements génétiques ont été effectués sur les pavés. Il n’y a pas eu, pour l’instant, d’interpellation.

France Bleue. fr

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories