Une brigade des aînés lancée par la gendarmerie d’Indre-et-Loire pour sensibiliser les séniors

Une unité spéciale pour sensibiliser les seniors… Une action de prévention et de proximité utile pour protéger une population parfois fragile et vulnérable dans un monde nouveau.

Par , France Bleu Touraine, France Bleu
Cette unité spéciale ira partout dans le département pour renseigner et informer les personnes âgés sur les risques du quotidien.

Indre-et-Loire, France

Une unité de la gendarmerie d’Indre et Loire spécialement dédiée aux séniors. Dans le cadre de la sécurité du quotidien une brigade des ainés a vu le jour fin 2019 à Villandry en partenariat avec la préfecture d’Indre-et-Loire.

Elle est constituée de six gendarmes réservistes qui ont pour mission de sensibiliser les plus âgés et faire de la prévention. Ils vont organiser au moins une fois par mois des réunions partout dans le département pour parler des risques et donner les bons gestes à adopter pour les éviter. Il s’agit de la première brigade de ce genre en région Centre Val de Loire.

1350 infractions envers des personnes âgées depuis le début début 2019

Les personnes âgées et isolées sont souvent victimes de tentatives d’escroqueries, de démarchages abusifs voire d’agressions. Depuis le début de l’année en zone gendarmerie on a recensé plus de 1350 cas d’infractions à l’encontre des séniors. “Un chiffre en hausse de 6% par rapport à 2018” explique François Chazot directeur de cabinet de la préfète.

Pour le colonel Prouvost commandant du groupement de gendarmerie départementale d’Indre et Loire, cette nouvelle brigade va permettre de réduire les risques au maximum en informant le plus de monde possible. “Le public des séniors en zone rurale a besoin d’avoir encore plus d’informations et plus de prévention pour pouvoir mieux se protéger et mieux réagir” explique-t-il.

Selon lui les infractions les plus fréquentes sont, ” les escroqueries, les abus de confiance, les vols simples, les vols à la tire ou les vols par ruse”. Pour le colonel Prouvost, les personnes âgées sont plus vulnérables “parce qu’elles vivent seules, elles n’ont pas la capacité physique de résister à un malfaiteur et elles font facilement confiance”. “Nous devons leur faire comprendre que même si quelqu’un inspire confiance, il peut quand même être un malfaiteur (…) Il vaut mieux douter de quelqu’un qui vient sonner à la porte que de se laisser entraîner par un malfaiteur.”

“Donner les bons conseils” pour éviter les agressions

A Villandry, une cinquantaine de personnes ont écouté Sonia Leloup, l’une des réserviste de la brigade, énumérer les agressions et escroqueries les plus courantes pour les personnes âgées. “Les personnes âgées sont souvent victimes d’intrusions à leurs domiciles et de faux mails sur internet” explique la jeune femme de 34 ans.

Des explications que Françoise a noté sur son carnet. “Ça fait du bien d’avoir des petits rappels de mémoire” explique la retraitée. Même si elle assure “être très très prudente” et n’ouvrir jamais sa porte aux inconnus.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories