Les gendarmes en ordre de bataille contre le Covid-19

L’épidémie de Covid-19 depuis des semaines ne cesse de progresser, le confinement obligatoire pendant 15 jours, décrété par le Président de la République depuis le 17 mars 12h00, face à la gravité de la situation à tout changé. Malheureusement encore trop nombreux sont les français qui tardent à prendre conscience de la gravité de la situation sanitaire et ne respectent pas les gestes barrières et les mesures élémentaires de précaution. Certes le confinement est contraignant, mais c’est le meilleur moyen pour éviter la propagation du Covid-19, qui à la date du 22 mars à fait 562 morts en France.

Dans toute la France et Outre-mer, face à ce virus invisible la gendarmerie a concentré ses efforts et ses moyens en personnels et matériels pour gagner la bataille d’une crise sanitaire inédite dans la durée. Les gendarmes sur le terrain font preuve de sang-froid et agissent avec pragmatisme. Afin de leur prêter main forte, ils sont renforcés par les 3700 élèves gendarmes et par des élèves officiers de l’EOGN détachés au sein de compagnies de la gendarmerie départementale. Un dispositif pouvant être complété par un engagement de la gendarmerie mobile. Les gendarmes sont là plus que jamais dans leur rôle, assurant leur mission de proximité en connaissance du terrain et de la population, pour renseigner mais également pour verbaliser toutes les personnes qui ne respectent pas les interdits. Pour faire respecter les règles de confinement la gendarmerie utilise également les drones et les hélicoptères, qui permettent d’avoir une vision panoramique de la zone surveillée, facilitant l’orientation des patrouilles au sol et la diffusion de messages invitant la population à rester confinée. L’outil numérique via « la brigade numérique » permet aux internautes confinés un contact direct avec les gendarmes 24h/24h, par internet ou les réseaux sociaux avec un ordinateur, une tablette ou un smartphone d’obtenir des réponses à leurs interrogations.

Si les patrouilles sont équipées de masques et de gants, tous les gendarmes exposés aux risquent de contamination au Covid-19 ne disposent pas de masques, protections actuellement réservées aux personnels soignants en première ligne dans le combat de l’épidémie. Une situation qui devrait évoluer dans les prochains jours, pour leur permettre de se protéger d’une personne susceptible d’être infectée au Covid-19, en particulier lors des contrôles sur la voie publique du respect à la lettre des mesures de confinement.

Nous souhaitons à tous nos camarades gendarmes, aux forces de sécurité, aux personnels soignants mobilisés chaque jour pour lutter contre le Covid-19, et à nos chers lecteurs de « la voix du gendarme » ainsi qu’à leurs familles, de traverser ce moment difficile dans le calme et la solidarité.

   

Jean, François Stephan

Président UNPRG UD 56


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories