Mesdames et messieurs nos Retraités et Veuves,

Lettre Aux Retraités et Veuves n° 3  – Jeudi 09 avril 2020 – La gendarmerie de la Haute Vienne, acteur de la gestion de crise

Comme chaque semaine, cette 3 ème Lettre Aux Retraités et Veuves témoigne de la permanence de notre engagement pour la sécurité dans la zone gendarmerie de la Haute Vienne. Elle illustre la poursuite de la mission de « police sanitaire », déclinée sur un spectre élargi pour accompagner la gestion de crise dans les divers aspects nécessités par la situation inédite que connaît le pays. On observe une tendance au relâchement et certains comportements reflètent le poids psychologique du confinement sur une partie de la population.

1° Un impératif pour la direction générale   : rester des acteurs engagés dans la durée
– Le 31 mars 2020 la direction générale a lancé l’opération « HY-GIE Covid 19 ». Elle vise à prévenir, anticiper et lutter contre tous les phénomènes criminels qui se développent et se concentrent sur le milieu et les activités médicales. Dans le cadre d’une remontée de l’information en temps réel, cette opération spécifique « HY-GIE  Covid 19» est conduite en s’inspirant de la démarche partenariale développée au profit du monde agricole (Cellule DEMETER, lancée avant la crise). Toute atteinte au monde médical (vols de produits, masques, désinfectants / agression d’un personnel soignant ou médical, à titre privé ou professionnel / difficultés rencontrées par les pharmacies ou hôpitaux / menace ou prédation sur lieux de stockage d’Equipements de Protection, Individuels, médicaments..) fait l’objet d’une centralisation du renseignement. – Le 2 avril, a été diffusée la directive opérationnelle n°5 visant à la sécurisation des systèmes d’information dans un contexte de forte dépendance à l’outil numérique pour éviter une sur-crise cyber. Trois lignes d’opération sont détaillées : 1) Protéger nos réseaux / 2) Accompagner une hausse du niveau d’hygiène informatique général en mobilisant le tissu partenarial, en multipliant les actions de terrain, dans une logique de soutien territorial et d’anticipation de la reprise / 3) Enquêter et renseigner sur la menace. Il convient en outre de se mettre en mesure de remédier à une situation de rupture générale de nos installations par des mesures d’urgence pré-planifiées. – Poursuite durant 14 semaines de la manœuvre logistique destinée à entretenir les flux d’approvisionnement des kits sanitaires et produits désinfectants jusque dans les unités. Un million de masques destinés à la gendarmerie livrés au cours du week end des 4 et 5 avril, vont être ventilés dans les formations. – Le début des vacances de printemps coïncidant avec le week end des 4 et 5 avril a fait craindre un relâchement de l’attention et de possibles flux pendulaires vers les régions littorales de la côte Ouest, de nature à vectoriser la pandémie. Le Ministère de l’Intérieur a prescrit en conséquence un dispositif d’ampleur nationale visant à assurer une présence visible maximum sur le terrain pour faire respecter le confinement, et à réprimer fermement les dérives. Cet engagement très significatif a été une réussite permettant de mesurer l’efficacité de la manœuvre « Ne partez pas en vacances ». Il sera reconduit dans les semaines à venir à la faveur des prochaines séquences de vacances des autres académies.
– En lien avec les autorités de santé, la direction générale débute la planification de la sortie du confinement qui constituera le prochain temps fort de la manœuvre de la gendarmerie. Des directives coordonnant l’activité sont en préparation. Elles s’envisageront dans un cadre global reposant sur le contrôle de zone et des flux, et associant toutes les composantes y compris les moyens innovants (drones). – Le 3 avril, le Ministre de l’Intérieur a annoncé la mise en œuvre à compter du lundi 6 avril d’une attestation de circulation dématérialisée. Le Service des Télécommunications de la Sécurité Intérieure développe une application sur les terminaux NéoGend pour faciliter le contrôle par les gendarmes des attestations numériques de circulation via un QR code. – Le 3 avril 2020 une fiche de consignes a été diffusée dans toutes les unités en vue de faire appliquer les mesures collectives de protection des gendarmes et de leur famille dans les casernes. – A compter du 3 avril, les gendarmes accompagnent le dispositif « Zeno » de versement des prestations sociales dans les agences du Crédit Agricole et celles de La Poste. Consacré au cours du week end des 4 et 5 avril à la sécurisation des retraits aux distributeurs de billets, l’opération se complète du 6 au 8 avril, de patrouilles de surveillance des files d’attentes de personnes se rendant aux guichets. En outre, l’engagement de la réserve opérationnelle a été décidé pour appuyer la réouverture d’agences postales supplémentaires, à compter du 7 avril pour une durée de trois semaines. Le Directeur Général a partagé sa vision stratégique avec tous les échelons de commandement : il s’agit à la faveur de la crise, de rénover l’offre de sécurité de la gendarmerie dans une logique de solidarité territoriale, en accompagnant tous les publics et en étant présents sur tous les terrains – y compris ceux où on ne nous attend pas forcément. – Le 6 avril, activation au sein du Centre des Opérations de la DGGN d’une Cellule de Management de l’Information (CMI) chargée de gérer les flux d’information interne et externe / tenir le journal de marche et l’ordre de conduite quotidien / être le point d’entrée pour traiter toute question ou demande d’information liée à la crise. – Au plan national les gendarmes ont mis fin à l’activité de 70 sites internet ou blogs proposant l’achat en ligne de chloroquine. Un pharmacien a été interpellé pour avoir écoulé un médicament homéopathique contre le Covid 19. L’activité de la brigade numérique évolue de 200 à 2000 appels par jour, principalement pour renseigner les usagers sur les possibilités de déplacement dans la cadre du confinement.

2° L’action de la gendarmerie en Haute Vienne
– Le 02 avril, le général commandant la région Limousin s’est rendu à Tulle pour s’entretenir avec les officiers et les gradés de Corrèze. L’état d’esprit et le niveau d’engagement de l’ensemble du personnel lui ont valu de leur renouveler ses compliments et ses encouragements. – Nous exprimons nos chaleureux remerciements, à M. le maire de Limoges pour avoir dès le début de la crise le 17 mars, ouvert l’accueil des enfants de gendarmes dans une école de la ville où la municipalité assurait la garde des enfants de personnels soignants. Le 2 avril, le directeur du Crédit Agricole de la Haute Vienne offre à la gendarmerie vingt écrans en plexiglas qui permettent de compléter le dispositif de sécurisation d’accueil du public dans les brigades du département. Sensibles à ces marques de soutien, nous lui renouvelons notre reconnaissance pour son geste de solidarité très apprécié. – Le 02 avril, un fournisseur de visières en plexiglas de Limoges est démarché en vue d’acquérir 180 équipements pour renforcer la sécurité des personnels lors des contrôles. Les 100 premiers équipements sont livrés le soir même dans les unités de la Haute Vienne et de la Creuse. Le 6 avril le reliquat est fourni aux unités de Corrèze. – A compter du 3 avril les gendarmes accompagnent la sécurisation des retraits aux distributeurs de billets du Crédit Agricole et des agences de La Poste. L’opération se poursuit du 6 au 8 avril en dédiant des patrouilles aux abords des établissements pour le versement des prestations sociales
dans les agences. Le dispositif se complète de l’appoint d’effectifs en véhicules banalisés et de réservistes opérationnels. – Le samedi 4 avril d’importants moyens ont été déployés dans le cadre du renforcement du contrôle des flux coïncidant avec le week end et le début des vacances de printemps de deux académies. Le dispositif « Ne partez pas en vacances » a permis de contrôler 597 personnes et de relever 15 infractions. Deux étrangers en situation irrégulière et trois suspects d’infractions sur la législation des stupéfiants ont été interpellés. – Le 6 avril, un poids lourd perd une partie de son chargement de croquettes pour chiens sur la RN 141 à hauteur de Saint Junien. Les gendarmes sécurisent les lieux durant les opérations de nettoyage. Les croquettes ont été offertes à la SPA. – Le 7 avril, à 01h20 un dispositif de recherche associant une équipe cynophile est déclenché sur le secteur de Saint Junien en vue de localiser une mineure en fugue d’une communauté du voyage. Les recherches reprennent au lever du jour avec le concours de l’hélicoptère qui localise la mineure et deux accompagnants à une dizaine de km. Ils sont verbalisés pour non respect du confinement. – A 18 h 00 l’Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Haute Vienne relaie sur l’autoroute A 20 un dispositif d’escorte motocycliste transdépartemental au profit d’un convoi d’acheminement de masques sanitaires entre La Haute Garonne et la Seine et Marne. – Au cours de la nuit du 7 au 8 avril les gendarmes ont dû intervenir à huit reprises pour divers troubles de voisinage ou tapage lié à des barbecues festifs, sanctionnés par 9 verbalisations.
– Un grand merci à tous ceux qui soutiennent les gendarmes dans la variété de leurs missions du temps de crise : les épouses et familles qui sont des facteurs d’équilibre et aussi des particuliers dont les messages postés sur le site Facebook de la gendarmerie de la Haute Vienne rappellent avec recul et lucidité les réfractaires au sens de leur responsabilité individuelle.

Général Hervé FLAMMANT commandant Adjoint de la Région de Gendarmerie de Nouvelle Aquitaine, commandant le Groupement de Gendarmerie Départementale de la Haute Vienne.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Archives

Catégories