Décès de mon ami Jean-Marie FONTAINE décédé le 27 mars 2020 à l’âge de 76 ans, d’une longue maladie.

CURRICULUM VITAE Colonel(ER) FONTAINE Jean-Marie

Né le 23/07/194à SEDAN (08) Décédé le 27/03/2020 à PIERRE-BENITE(69)

CARRIERE MILITAIRE
1. 1965 – 1967 : incorporé au 401ème R.A.A (Régiment d’Artillerie Anti-Aérien à NIMES(30) 2. Passe le concours Gendarmerie en 1968
3. École de CHAUMONT d’août à novembre 1968
4. 1968 – 1973 : Affecté à la Brigade territoriale de MONTVILLE(76) – Nommé gendarme le 01/01/1969 – Gendarme de carrière le 01/03/1972 – OPJ en 1972 (32ème sur 1485)
5. 1973 – 1975 : École préparatoire à l’école des Officiers à SAINT-MAIXENT L’ECOLE(79)
6. 1975 – 1977 : EOGN à MELUN(77) – Fini 5ème de sa promotion – Gradué en sciences de criminologie – Diplôme d’entraîneur de course d’orientation
7. 1977 – 1980 : Lieutenant(1977) à l’EGM 5/15 de CHAMBERY(73) en tant que commandant de peloton
8. 1980 – 1981 : Lieutenant, commandant la Compagnie de gendarmerie départementale d’EMBRUN(05) – Brevet de skieur militaire
9. 1981 – 1985 : Capitaine(1981), commandant l’EGM 8/15 de BOURGOIN-JALLIEU(38)
10.1985 – 1989 : Capitaine et Chef d’Escadron(1987), commandant la Compagnie de gendarmerie territoriale de LA FOA (brigade de LA FOA – MOINDOU – BOULOUPARIS – THIO – CANALA – KOUAOUA. – A noter qu’il était le seul volontaire a ce poste au moment des événements de 1985 et qu’il a été prolongé d’une 4ème année à titre exceptionnel au moment des événements de 1988, félicité à 3 reprises et cité à l’ordre de la Gendarmerie en 1989 pour les événements survenus à CANALA en avril 1988.
11. 1989 – 1992 : Chef d’Escadron puis Lieutenant-Colonel(1991) adjoint puis commandant du CPGM (centre de perfectionnement de la Gendarmerie Mobile) à SAINT-ASTIER(24) – A donc participé directement à la formation de tous les escadrons GM de France et des stagiaires européens et africains. D’aucuns diront qu’il a grandement contribué au rayonnement de ce centre.
12.1992 – 1995 : Assistant militaire technique gendarmerie à ABIDJAN(Côte d’Ivoire) où il est tout d’abord directeur du cours d’application des Officiers de l’Afrique de l’ouest puis conseiller technique Gendarmerie Mobile et Maintien de l’Ordre auprès du commandant supérieur de la Gendarmerie Ivoirienne. A cet effet, il participe à la remise à niveau de la GM Ivoirienne. . Ce sont ces unités qui, grâce à leur moral et leur préparation, ont maintenu l’ordre lors des élections présidentielles de 1995. Il est prolongé d’une 3ème année à titre exceptionnel..
En 1995, il prend sa retraite (Colonel) et est par la suite chargé de mission à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire puis conseiller du Secrétaire Général du Conseil National de Sécurité.

DECORATIONS
– Citation à l’ordre de la Gendarmerie avec médaille de la Gendarmerie avec grenade de bronze – inscrit au livre d’or – Chevalier de l’Ordre Nationale du Mérite – Chevalier de l’Ordre Nationale (Côte d’Ivoire) à titre exceptionnel – Médaille de la jeunesse et des sports
DIVERS

Très sportif tout au long de sa carrière avec des titres dans les championnats militaires ou en gendarmerie : tir au pistolet – football – course d’orientation – triathlon
Médaille de la ville de BOURGOIN-JALLIEU(38)
Médaille de la jeunesse et des sports de la Nouvelle-Caledonie

QUALITES RETENUES PAR SES CHEFS

A la lecture de ses différentes notations depuis le début de sa carrière, et tout en étant objectif, malgré le fait qu’il soit mon père, aucune remarque négative quant à sa manière de servir n’est mentionnée. Je ne veux pas ici énumérer toutes les qualités que ses différents chefs ont retenues mais parmi celles-ci, j’en ai privilégié quelques unes à savoir :
Homme d’action et de terrain – Sang froid remarquable – déterminé et courageux – Esprit de décision – conception saine et solide du métier – porte un grand intérêt à ses hommes – franc et loyal – moralité indiscutable – entraîneur d’hommes – personnalité rayonnante
Si je peux ajouter un mot, c’est grâce à cet homme, toujours d’humeur égale et grandement apprécié de ses subordonnés où qu’il soit passé, que j’ai décidé par la suite d’embrasser à mon tour une carrière en Gendarmerie qui a débuté en 1990 au CIGA de Saint-Astier. Cela fait donc maintenant 30 ans. Je suis actuellement commandant-adjoint du PA LANGON(33). C’est maintenant mon fils, William de 22 ans, qui suit le même chemin depuis décembre 2019 (GAV PSIG SABRE de BAISIEUX(59))
Pour l’anecdote, j’ai pu à une reprise travailler « sous ses ordres ». En effet en 1992, alors que j’étais à l’EGM 25/6 de DIGNE-LES-BAINS, je me suis rendu avec mon escadron à SAINT-ASTIER en stage et c’est lui qui en était le directeur et qui a par conséquent fait manœuvrer mon unité.
A l’EGM de BOURGOIN, les militaires avait un coq comme mascotte qu’ils amenaient en déplacement (photo jointe)

 

Daniel CERDAN


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Archives

Catégories