Lettre Aux Retraités et Veuves n° 4 – Jeudi 16 avril 2020 – La gendarmerie de la Haute Vienne, acteur de la gestion de crise

Mesdames et messieurs nos Retraités et Veuves,

Voici la 4 ème Lettre aux Retraités et Veuves visant à vous informer des points de repères qui guident la permanence de notre mission dans la durée, alors que le chef de l’Etat vient de prolonger le période de confinement. Elle illustre la diversité des activités des gendarmes de la Haute Vienne pour rénover l’offre de sécurité au profit des populations dans la profondeur de nos territoires pour l’accompagnement de la gestion de crise. Parallèlement et même s’il n’y a à ce stade pas d’échéance visible, la Direction Générale s’attache à planifier la phase du déconfinement qui sera coordonnée avec tous les acteurs.

1° Un mot d’ordre pour la direction générale   : «   Répondre Présents   » – Le 8 avril : annonce par le Premier Ministre de la prolongation de la période de confinement au- delà du 15 avril 2020. Le confinement renforce le besoin de suivre le phénomène de lutte contre les violences intra familiales qui connait une hausse sensible. De nouveaux outils sont mis à la disposition des unités, un tableau de bord opérationnel associé à un état des lieux des procédures sur une unité donnée et une cartographie des faits. – Le 9 avril, le constat d’une augmentation au plan national des cas d’usage des armes par les unités conduit la DGGN, à rappeler la vigilance et les postures de sécurité face à la recrudescence d’actions potentiellement violentes contre les forces de l’ordre lors des contrôles. Cette problématique se double d’une augmentation au plan de l’ordre public des tensions liées à l’émergence d’une contestation des mesures gouvernementales (sabotages de relais et pylônes Orange / appels à la désobéissance). L’importance de la manœuvre renseignement est à cet égard soulignée. – Le week end de Pâques fait coïncider plusieurs fêtes religieuses avec les vacances d’une nouvelle zone académique. L’opération « Ne partez pas en vacances » consistant en un renforcement des contrôles est reconduite en vue de réprimer fermement les potentiels flux pendulaires qui vectorisent la pandémie. Les escadrons de gendarmerie mobile seront prioritairement employés sur le secteur littoral / les cadres des écoles de gendarmerie fournissent des renforts aux départements de leur implantation. Reconduction au cours du week end des 18 et 19 avril (vacances zone A). – Une nouvelle livraison de 600 000 masques a été ventilée dans les régions le 9 avril. – L’Ordre de Conduite diffusé le 10 avril comprend des directives : > sur la conduite à tenir pour faciliter le déplacement de femmes victimes de violences intra familiales et les modalités de leur prise en charge, > sur les modalités de sécurisation des transports de masques (pas d’escorte systématique, suivi par le Centre National de Sécurité des Mobilités, réactivité en cas d’agression), > sur le dispositif de prévention Cyber, avec un flyer et d’une fiche réflexe diagnostic Cyber impliquant TOUS les échelons de la gendarmerie dans la manœuvre,
> sur les rassemblements de personnes et les conduites à tenir dans la perspective des fêtes religieuses (respect distanciation, nombre limité de participants..). 148 000 gendarmes ont été engagés au cours du week end pascal au plan national, > une synthèse de la direction des ressources humaines du Ministère de l’Intérieur sur les éclairages utiles aux gestionnaires de personnel civil sur leurs diverses positions au regard de la crise Covid. – Dans un message à tous les personnels, le directeur général salue le dévouement de ses troupes. En les assurant de son soutien admiratif, il les exhorte à rester mobilisés pour préserver leur santé et la capacité opérationnelle de la gendarmerie car le plus dur de la crise comme de ses conséquences est devant nous et augurent de moments difficiles. Le service rendu à la population doit rester un repère, nos initiatives, notre connaissance du terrain et nos valeurs sont des atouts pour aider la société à traverser cette épreuve. Il partage sa conviction que nous sortirons de la crise renforcés. – Le dispositif des relèves outre mer se précise : tous les personnels seront testés avant leur projection. – Dans le cadre de l’anticipation de la phase de déconfinement, la direction générale étudie les hypothèses de reprise de l’activité dans ses écoles de formation initiale : 3 700 élèves devront être admis avant la fin d’année avec une probable mise en école à compter de début juin. – L’opération Zeno de sécurisation des prestations sociales, conduite avec le renfort de nos réservistes s’est déroulée dans de parfaites conditions. Elle sera renouvelée mensuellement jusqu’au déconfinement. 784 réservistes ont renforcé le dispositif au plan national. – L’ordre de conduite diffusé le 12 avril comprend : > Un message d’attention de la Cellule de Coopération OPérationnelle (C.CO.OP) armée par la gendarmerie auprès de certaines divisions territoriales de la SNCF attire l’attention sur la nécessité de surveiller certaines installations sensibles de la SNCF en vue d’éviter la commission de faits délictueux (vols, dégradations, actes de malveillance) susceptibles d’entraver la reprise de la circulation ou de paralyser le réseau à la faveur de l’absence de personnel de l’entreprise ou du remisage de certains matériels dans des lieux insuffisamment sécurisés. – Deux millions de masques destinés au personnel de la gendarmerie ont été livrés au cours du week end de Pâques, permettant d’alimenter les flux de recomplètement dans les unités. – Le 13 avril, le Président de la République au cours d’une intervention télévisée annonce la prolongation des mesures de confinement jusqu’au 11 mai 2020.

2° L’action de la gendarmerie en Haute Vienne – Le 9 avril, les gendarmes accompagnent et surveillent le déplacement dérogatoire de 15 véhicules des membres de la communauté du voyage qui se rendent aux obsèques d’une parente (non Covid) entre Sereilhac et la Dordogne. – Un artisan-fabricant de Beaubreuil remet à la gendarmerie un lot d’une cinquantaine de visières en plexiglas fabriquées à partir d’une imprimante 3 D. Nous lui exprimons notre reconnaissance pour sa générosité citoyenne. Cette ressource est complétée dans le courant de la semaine d’une livraison par la Région de Gendarmerie Zonale Aquitaine de 780 visières supplémentaires. Ces dotations très appréciées servent à pourvoir les unités qui n’étaient pas encore équipées (Pelotons de Surveillance et d’Intervention et Brigades motorisées) et contribuent à renforcer très significativement la protection des gendarmes et de nos réservistes lors des contacts avec la population. Elles nous permettent enfin une gestion maîtrisable des dotations de masques obtenues. – Le 10 avril, un transfert de patients lourds infectés Covid 19 par liaison spéciale TGV dessert la gare de Poitiers. Relayant leurs homologues de la Vienne, les motards de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Haute Vienne assurent l’escorte routière des ambulances acheminant les malades jusqu’au CHU de Limoges. – A l’occasion des fêtes religieuses de Pâques, trois sites sont autorisés à vendre de la viande de mouton conditionnée en barquettes en zone de compétence de la gendarmerie. Les gendarmes
surveillent les mesures de distanciation sociale par les clients à l’instar des contrôles opérés sur les marchés. – Quatre sites de production et de stockage de gel virucide et de masques sont recensés dans le département. Les patrouilles assurent le suivi de la sécurité de ces activités dans le cadre du service. – A l’occasion du week end prolongé du 11 au 13 avril, d’importants moyens sont déployés dans le cadre du renforcement du contrôle des flux coïncidant avec les fêtes de Pâques et les vacances de printemps des académies de la zone B. 387 services de contrôles ont été opérés par les gendarmes / 2 102 personnes ont été contrôlées / 103 infractions ont été constatées parmi lesquelles un jeune conducteur contrôlé en excès de vitesse à 176 Km/h pour 100 autorisés. Il s’est vu retirer son permis probatoire et sa voiture a été placée en fourrière. – A la suite de plusieurs cambriolages commis fin mars, portant notamment sur des denrées, les gendarmes de Saint Junien confondent et interpellent le 10 avril quatre suspects qui sont placés en garde à vue. – Le 10 avril à Aixe sur Vienne, les gendarmes interceptent un véhicule dont le conducteur conduit sans permis de conduire, sous l’emprise de stupéfiants et de l’alcool. Une petite quantité de stupéfiants ainsi que des munitions sont découverts dans le véhicule. Le conducteur et les trois occupants sont placés en garde à vue. Le même jour à Meyze, après un refus d’obtempérer, les motards interpellent les deux occupants mineurs d’un véhicule pour conduite sans permis, défaut d’assurance, pneus lisses, défaut d’attestation de circulation, défaut de ceinture de sécurité, conducteur sous l’emprise de cannabis et en excès de vitesse. – Le 11 avril, une personne âgée vivant seule donne accès à son domicile à deux individus venus lui rendre un service. Après leur départ elle s’aperçoit avoir fait l’objet d’un important vol de numéraire. Les suspects sont interpellés peu après et placés en garde à vue. – Au cours du week end prolongé du 11 au 13 avril le confinement éprouve la psychologie des personnes : les gendarmes sont intervenus à 91 reprises pour des troubles de voisinage (33 dont 11 tapages) / 3 violences intra familiales / l’agression d’un élu / la recherche de 5 personnes en fugue ou désorientées dont deux nécessitent l’engagement d’une équipe cynophile / un feu de containers poubelles. 3 outrages sont relevés contre les gendarmes. 47 commerçants, 18 chefs d’entreprise, 7 responsables d’association et 21 maires ou élus ont été contactés au cours du service. – En application de l’ordre de conduite du 12 avril, les patrouilles assurent de jour comme de nuit la surveillance d’installations signalées comme sensibles par la SNCF, en raison de l’absence de personnel ou du remisage de matériels dans les lieux non sécurisés. Neuf sites sont répertoriés dans le département de la Haute Vienne. – Le 14 avril, les gendarmes interviennent au domicile d’une femme signalant être l’objet de violences de la part de son conjoint. Appréhendé par la patrouille, l’individu est placé en garde à vue.
A côté de leurs attributions de police sanitaire, la prolongation du confinement implique de plus en plus les gendarmes sur un segment de « police sociale », concrétisant ainsi un axe de solidarité citoyen pour accompagner la population. Nos personnels restent fortement mobilisés et motivés dans tous les aspects de leur mission, en dépit des réactions violentes qui se manifestent parfois à leur égard. Notre cellule d’appel est parvenue depuis le début de la crise à nouer un contact avec 240 des 392 retraités et veuves de la Haute Vienne, soit 61 %. 218 mails ont été adressés pour leur communiquer cette lettre hebdomadaire. Merci pour l’accueil très positif qui leur est réservé.

Général Hervé FLAMMANT commandant Adjoint de la Région de Gendarmerie de Nouvelle Aquitaine, commandant le Groupement de Gendarmerie Départementale de la Haute Vienne.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Archives

Catégories