Décès M. Guy DOSSU UD 40

> J’ai le regret de vous faire part du décès , ce jour, de Guy DOSSU  retraité de l’ arme demeurant MONT DE MARSAN  à l’âge de 91 ans.

> Il avait été porte-drapeau de notre association.

> Les obsèques se tiendront dans l’intimité compte-tenu de la situation sanitaire actuelle.

 

Alain LABATUT Président UD 40


schwartz

Je viens de lire avec un certain retard l’avis de décès de Guy DOSSU et j’en suis très affligé.
Guy DOSSU était à la brigade de gendarmerie de l’Air de Mont-de-Marsan notre chef, notre référent selon la véritable acception du terme, notre défenseur vis-à-vis des injustices qui pouvaient nous être faites parfois et peut-être, dans une certaine mesure, la figure d’un père pour les jeunes appelés, en tout cas pour moi, lorsqu’il était chargé d’encadrer les gendarmes auxiliaires de l’Air de la BA 118 de Mont-de-Marsan.
Il est étrange comme des souvenirs restent. Je me rappelle très distinctement, arriver à trois nouveaux affectés à la gare de Mont-de-Marsan en février 1975, par une soirée froide et brumeuse, accueilli par notre futur chef de détachement. Courtes présentations sur le quai de gare, chemin vers la base en Tub Citroën dans les rues désertes de la ville et repas tardif au mess. Alors que le préposé de cuisine de la base commençait à nous servir un repas froid banal qui eut suffi à nos ventres affamés, le chef DOSSU, estimant que ce “piquenique” n’était pas à la hauteur de l’évènement, nous a fait servir, au grand dam du maître des lieux, un repas chaud et consistant. Son coté père de famille à n’en pas douter. Doux souvenirs.
D’une droiture exceptionnelle, il nous a forgés dans une tenue et une attitude qui n’appellent aucun reproche. Dur pour lui-même comme pour ses subordonnés, il n’a jamais hésité à entreprendre la défense de ses jeunes autant vis-à-vis du commandement pratiquant des méthodes bien différentes de celles que nous connaissons aujourd’hui que des autorités d’emploi.
Jeune appelé de 18 ans et demi, le chef DOSSU aura été une sorte de figure tutélaire qui est définitivement à l’origine de mon engagement dans la Gendarmerie. Au cours de ma carrière, j’ai souvent pensé à lui et à ce qu’il aurait fait dans les moments difficiles ou d’incertitude que j’ai pu connaître. Je suis certain que la solution est quelques fois apparue grâce aux vertus qu’il a su m’inculquer tout jeune.
A sa famille, je présente mes très sincères condoléances et les assure de toute mon estime.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Archives

Catégories