L’UNPRG D’ILLE-ET-VILAINE EST FIERE DE SES PORTE-DRAPEAUX

 

Pour être mieux représentée, l’Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie a besoin d’être épaulée par des porte-drapeaux. C’est ainsi qu’en Ille-et-Vilaine, les six secteurs qui composent l’UNPRG départementale ont chacun leur porte-drapeau (Rennes, St-Malo, Fougères, Vitré, Redon et Montfort-sur-Meu).

Par tous les temps, en tous lieux, les porte-drapeaux sont là et répondent présents pour porter nos couleurs à l’appel des différentes cérémonies, manifestations ou animations patriotiques, prises de commandement, etc, qu’ils valorisent dignement.

L’allure fière, le dos parfois voûté, l’âge est là. Décorés car naturellement récompensés, ils arborent le calot de la gendarmerie qui leur rappelle leurs 20 ans et défilent en colonne serrée avec les autres camarades d’associations amies. Le sens du devoir de mémoire, le respect du protocole, l’hommage à l’emblème,  ils ont la fierté au cœur et la fibre patriotique, ils magnifient les défilés.

Aussi, il est bien naturel de leur rendre hommage pour leur dévouement sans faille.

Alors, commençons par notre camarade Yves Roullier, porte-drapeau remplaçant puis titulaire pendant plusieurs années sur le secteur de Rennes.

Âgé de 86 ans, natif de Dingé (35), il est marié et père de trois enfants.

En 1953, il devance son appel et sert au 2ème Génie d’Angers et terminera comme sergent.

Il entre en gendarmerie et suit son stage d’élève-gendarme au Quesnoy (59). Après quatre mois d’instruction, il part en Algérie en 1956 et y restera cinq ans. Au cours de son séjour, en juin 1958, il sera très grièvement blessé lors d’un affrontement armé, à tel point qu’il sera laissé pour mort. Après une 1ère hospitalisation à Tizi Ouzou puis Alger, il sera transféré au Val de Grâce en France. A l’issue d’un long rétablissement, il repartira servir en Afrique du Nord.

A son retour en métropole, il sera affecté à la brigade territoriale de Saint-Christophe-des-Bois (35). Au bout de quelques mois, il deviendra le nouveau chauffeur du commandant de compagnie à Vitré. Puis il servira au service automobiles de Rennes jusqu’à sa retraite qu’il atteindra avec le grade d’adjudant.

Yves Roullier sera décoré Chevalier de la Légion d’Honneur, de la médaille militaire, de la médaille de la valeur militaire avec palme et étoile de bronze, de la médaille des Anciens Combattants, de deux médailles commémoratives d’Algérie et de la médaille des blessés. Il fera également l’objet de deux citations, l’une à l’ordre de la brigade, la seconde à l’ordre de l’Armée avec palme, et d’une lettre de félicitations du commandant régional pour l’arrestation d’un forcené armé.

Yves Roullier prendra sa retraite en 1988 à Saint-Aubin d’Aubigné (35). C’est à compter de cette période, qu’il sera adhérent à l’UNPRG d’Ille-et-Vilaine, puis porte-drapeau sur le secteur de Rennes.

/…

Sa dernière prestation a fait honneur à l’UNPRG d’Ille-et-Vilaine. C’était le 23 mars 2019, il était présent au cimetière de Saint-Laurent à Rennes pour un hommage national solennel à la mémoire du lieutenant-colonel Huynh Ba Xuan, prisonnier pendant 23 ans dans les geôles du Vietminh (guerre d’Indochine), médaillé des Evadés, décédé le 1er décembre 2018 à Rennes.

Parlons maintenant de Jean-Paul Pluyaud, porte-drapeau du secteur de St-Malo.

Âgé de 71 ans, marié, deux enfants, Jean-Paul Pluyaud a commencé sa carrière militaire durant trois ans au 20ème Régiment d’Artillerie à Limoges (87) puis au 701ème Groupe d’Artillerie Guidée à Biscarosse (40).

Puis il servira dans la gendarmerie durant 20 années. Sorti de la 2ème compagnie de l’Ecole Préparatoire de Chatellerault le 24 décembre 1969, il sera affecté comme gendarme mobile à l’Escadron 6/4 de Pithiviers (45) durant quatre ans.

Il fera un court passage en brigade territoriale à Fay-sur-Lignon,(43) du 01 avril 1974 au 28 février 1975, avant d’être affecté en qualité d’instructeur-moniteur automobile, puis gérant du foyer du soldat au Groupement d’Instruction des Gendarmes Auxiliaires de Bergerac (24) jusqu’au 31 août 1978. Décompteur solde, il deviendra chef du service déplacements puis secrétaire comptable aux Services Administratifs et Techniques de l’Ecole des Sous-officiers de Gendarmerie à Montluçon (03) jusqu’au 04 septembre 1989, date de son départ en retraite comme gendarme.

Adhérent à l’UNPRG d’Ille-et-Vilaine en 1994, il entre dans le bureau du secteur de Saint-Malo la même année, puis prend la fonction de porte-drapeau en 2006.

Il obtiendra la médaille des porte-drapeaux pour cinq, puis dix ans de service.

Patrick Goudard, président départemental de l’UNPRG d’Ille-et-Vilaine

Crédit Photo

Yves Roullier et Jean-Paul Pluyaud

   


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Archives

Catégories