Lettre Aux Retraités et Veuves n° 8 Jeudi 14 mai 2020 – La gendarmerie de la Haute Vienne, acteur de la gestion de crise

Mesdames et messieurs nos Retraités et Veuves,

Le 4 mai le Ministre de l’Intérieur, saluant l’engagement opérationnel de la gendarmerie s’est projeté dans la phase de déconfinement qui à compter du 11 mai ne constituera pas un retour à la vie d’avant, mais nécessitera progressivité et pragmatisme de la part des forces de sécurité intérieure. La circulaire du premier ministre diffusée le 7 mai fixe les principes de gouvernance de la sortie du confinement. C’est une nouvelle étape cruciale qui place la gendarmerie à la confluence des enjeux de la gestion de crise comme le soulignent les directives de conduite de la direction de la gendarmerie. Cette 8 ème édition de la Lettre aux Retraités et Veuves vous livre un point de situation sur cette transition.

1° Un mot d’ordre pour la direction générale   : «   Répondre Présents   » – Dans le cadre du déconfinement annoncé le 11 mai, la direction générale communique des préconisations sur les conditions d’accueil du public dans les unités territoriales : 1) respect des principes de protection « BA-MAS-CO > gestes Barrrières – port du MASque – équipements COmplémentaires) / 2) échelonner l’afflux du public / 3) délimiter une zone de distanciation à l’accueil / 4) prendre en compte les files d’attente en veillant au respect des mesures barrières / 5) dédier un local à la prise de plainte, pourvu si possible d’une séparation (plexiglas) entre le militaire et le requérant / 6) désinfecter entre chaque requérant. – Une instruction du ministre du travail du 05 mai précise les modifications apportées au droit du travail partiel et sensibilise aux fraudes potentielles compte tenu du nombre important d’entreprises bénéficiant du dispositif d’aide de l’Etat. Un plan d’action décliné par les préfets doit coordonner l’activité des services chargés des contrôles qui pourraient solliciter les unités de gendarmerie. Au plan national, l’office Central de Lutte contre le Travail Illégal est associé aux opérations. – Des stocks de masques chirurgicaux déclassés destinés à la fonction publique sont en cours de distribution sous couvert des préfectures. Les effectifs de la gendarmerie sont intégrés dans cette répartition à raison de 2 masques / personnel / jour. Ces équipements sont à utiliser en priorité. – Le 7 mai la circulaire du Premier Ministre précise les modalités de sortie du confinement adossées à un processus progressif, territorialisé et réversible. Elle rappelle les enjeux liés à l’organisation de la vie sociale qui doit tenir compte du risque de reprise de la pandémie, à l’accompagnement de l’activité en tenant compte des publics les plus fragiles, à appuyer les opérations de tests des chaînes de contamination et à superviser la continuité et la montée en puissance des services de l’État. Pour l’essentiel : réouverture progressive des établissements scolaires (11/05) / des commerces, sauf bars et restaurants / reprise des transports en commun / liberté de circuler mais attestation de motif impérieux si > 100 km / plages, lacs et plans d’eau restent fermés sauf autorisation préfectorale / rassemblements limités à 10 personnes maxi / création de comités locaux de concertation en lien avec le comité de suivi départemental.
– La Direction générale et la Région de gendarmerie Sud Ouest diffusent les directives opérationnelles déclinant les nouvelles lignes d’opération liées au déconfinement : 1) faire respecter avec discernement, souplesse et sans tracasserie les déplacements autorisés dans la limite de 100 km / Au delà contrôler la nouvelle attestation comportant motif impérieux professionnel ou familial + justificatif de domicile – 2) participer au respect des consignes sanitaires dans les transports publics en complément du rôle des opérateurs par une mission préventive et aléatoire aux abords des gares et des arrêts de bus sensibles en ZGN / des établissements scolaires primaires (à/c 12 mai) et des collèges (à/c 18 mai) / dans les lieux ré- ouverts au public (culturels de proximité / commerces / plages et lacs devront faire l’objet d’une autorisation préfectorale d’accès – 2) Poursuivre notre participation à la présence de l’État dans les territoires en entretenant les opérations #Répondre présent (séniors, entreprises) par la régularité des contacts avec les publics vulnérables / offre aux élus et au corps préfectoral notamment pour le stockage et la distribution de masques et équipements individuels / prévention cyber / contrer les diverses formes d’adversité en surveillant les cibles potentielles – relais de communication, bâtiments des services de l’État dont les casernes, prévenir dégradations et colportages complotistes – 3) inscrire notre action dans la résilience et la durée : en entretenant les réflexes de prévention sanitaire internes pour soutenir la capacité opérationnelle, en priorisant les missions, en développant des marges de manœuvre. – Les cérémonies du 8 mai se sont déroulées sans public associant un volume réduit de représentants, principalement le maire, un adjoint, un sapeur pompier et un gendarme. – Au cours d’une conférence de presse, madame Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, annonce que le dispositif global approvisionnement en masques doit couvrir plus de 900 Millions d’usages par semaine (masque sanitaires et masques «grand public» confondus). L’approvisionnement en masques «grand public» permettra la distribution de 20 millions de masques chaque semaine (destinés aux agents de l’Etat, aux écoles, collèges, personnes précaires, petites entreprises). – Le 11 mai au plan national une augmentation relative du trafic est constatée liée à la reprise des activités même si elle n’atteint pas le niveau habituel de fréquentation. Plusieurs appels à manifester sont recensés pour la réouverture des plages. – Le 12 mai au plan national 86 % des écoles ont ouvert leurs postes accueillant 1,5 million d’écoliers. – Le 13 mai la direction de la gendarmerie traduit dans une directive les nouvelles mesures sanitaires adoptées par les autorités de santé pour l’accompagnement de la reprise partielle de l’activité socio économique. Pour l’essentiel, les postures de précaution sont plus exigeantes qu’au cours de la phase de confinement : notamment sur les conditions d’accueil du public et sur le port du masque par les gendarmes en service.

2° L’action de la gendarmerie en Haute Vienne
– Le 6 mai, une veille internet fait déceler un appel signé par un « collectif d’étudiants, de salariés, de paysans, de précaires et d’acteurs associatifs» à des rassemblements d’hommage au personnel soignant devant les centres hospitaliers le 11 mai 2020 à compter de 19H00. – Le 6 mai, un automobiliste verbalisé quelques jours plus tôt pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique qui lui avait valu une suspension de son permis de conduire, se présente au peloton motocycliste de Feytiat au volant d’une voiturette pour être entendu dans le cadre de la procédure. Sentant fortement l’alcool, il est soumis à une mesure de l’alcoolémie de 1,54 grammes par litre de sang et immédiatement placé en garde à vue. La voiturette est saisie pour destruction. – Week end du 8 mai  > une manœuvre de contrôle des flux a été conduite avec une sensibilité particulière de contexte tenant : – au week end prolongé précédent la sortie du confinement et – à une forme d’impatience et d’exacerbation pouvant conduire à braver l’interdiction de circuler qui prévalait jusqu’au 11 mai. 40 véhicules et 51 personnes ont été contrôlés, 3 infractions pour défaut
d’assurance et 10 infractions à la vitesse ont été relevées dont deux comportant rétention du permis de conduire. – Le concours des forces armées le cadre de l’opération « Résilience » est prolongé à Limoges jusqu’à la fin mai 2020. Jusqu’alors dédiée aux abords du CHU, les effectifs à hauteur d’une section contribuent à la sécurisation des grandes surfaces et zones commerciales à compter du 12 mai 2020. Pour la zone Gendarmerie, est concerné le centre commercial de Boisseuil. – Au cours de la nuit du 7 au 8 mai à 03h24, le centre opérationnel de la gendarmerie de la Haute- Vienne a reçu l’appel d’une habitante, apeurée après avoir été réveillée par le déclenchement d’une alarme très forte dans la rue. Une patrouille dépêchée sur place effectue une ronde et vérifie minutieusement le voisinage avant de localiser la source au domicile même de l’appelante. Un faux- contact de la sonnette étant à l’origine du dysfonctionnement, les gendarmes ont débranché l’appareil avant de quitter les lieux. – L’activité du week end a été dans l’ensemble soutenue en Haute Vienne : le centre opérationnel a traité de très nombreux appels de particuliers pour demandes de renseignements sur la règle des 100 km de distance autorisée. Les gendarmes sont intervenus sur cinq différends de voisinage, deux violences intra familiales, deux découvertes de cadavre, une tentative de suicide par arme à feu et un incendie d’habitation. 4 personnes ont été placées en garde à vue. – Au nom des personnels de l’état major j’exprime mes très chaleureux remerciements pour sa très généreuse et exemplaire contribution à madame Dumas – Fournier de la Section Santé et Sécurité au Travail qui a confectionné et mis gracieusement à leur disposition 125 masques en tissu. – Le 11 mai à 02h50, une femme retranchée dans une pièce de son habitation appelle au secours car elle est victime de violences de la part de son compagnon, sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants. La patrouille engagée sur les lieux place le suspect en garde à vue. Au cours du transport vers la brigade ce dernier outrage les gendarmes et blesse un gradé d’un coup de pied au visage. Déféré il fait l’objet d’une convocation en justice en novembre prochain. – Une cellule de décontamination des risques infectieux est en voie de constitution au sein de la gendarmerie du Limousin. Dotée de moyens matériels spécifiques elle a vocation à intervenir dans les unités pour des opérations ponctuelles de décontamination. – Après la découverte le 8 mai à Pageas par une patrouille de câbles électriques en train de se consumer dans un chemin forestier, la surveillance des lieux a permis d’identifier trois suspects venus récupérer les 600 mètres de câble dérobés au préjudice d’Enedis. Le mardi 12 mai une opération judiciaire de la compagnie de Saint Junien permet d’interpeller et de placer en garde à vue les individus suspectés dans d’autres affaires. – Le 12 mai vers 01h30 les gendarmes de Bessines sur Gartempe interviennent sur l’autoroute 20 où un automobiliste a percuté un cyclomotoriste qui circulait sans éclairage. Le conducteur du deux roues a été tué par le choc. – La gendarmerie de la Haute Vienne met en ligne sur son site Facebook des flyers destinés aux chefs d’’entreprise, d’exploitation agricole et aux commerçants leur permettant un auto diagnostic de sécurité physique et informatique de leur établissement. Ils peuvent bénéficier d’un complément par un conseiller technique de prévention de la malveillance de la gendarmerie.

Général Hervé FLAMMANT commandant Adjoint de la Région de Gendarmerie de Nouvelle Aquitaine, commandant le Groupement de Gendarmerie Départementale de la Haute Vienne.


Even

il serait bon aussi de penser aux deux autres départements du limousin dont il est le chef

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories