La mention « Mort pour la France » pour le Capitaine Henri Friconneau

 

L’épouse du capitaine de Gendarmerie Henri Friconneau, a demandé l’attribution de la mention « Mort pour la France » pour son mari décédé en 2015, d’un angiosarcome lié à son exposition à l’uranium alors qu’il était enquêteur au Kosovo en 2000.

Le 20 mai 2020, elle a reçu la réponse de la directrice générale de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG), donnant satisfaction à sa demande.

Conformément au Code des pensions militaires et victimes de guerre, il sera procédé à l’inscription de la mention « Mort pour la France » sur l’acte de décès des communes de Saint Herblain (44) et de Locmariaquer (56). La mention « Mort pour la France » sur le monument de Locmariaquer ou des Sables – d’Olonne, pourra être inscrite sur demande de Mme Laurette Friconneau

Enfin, le nom de Capitaine de Gendarmerie Henri Friconneau, sera inscrit sur le monument aux morts pour la France en opérations extérieures dans le 15ème arrondissement de Paris, dans le parc André Citroën, inauguré le 11 novembre 2019, par le président de la République. L’inscription sur ce monument hautement symbolique témoigne de la gratitude et de la reconnaissance de la Nation à son endroit.

Madame Laurette Friconneau, tient à souligner de la part des services de l’Etat, la promptitude de la décision.

 

Jean François Stephan

Président UNPRG UD 56

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories