In Mémoriam: le Gendarme Sébastien Berger du PSIG de Compiègne tué dans un accident

La Voix du Gendarme vient d’apprendre avec une grande tristesse le décès du Gendarme Sébastien Berger, décédé dans un accident de la circulation routière ce mardi matin dans l’Oise. Il se rendait sur une intervention avec un camarade du PSIG de Compiègne. Ce dernier, le brigadier-chef Edgard Petit, est légèrement blessé. Notre camarade Sébastien était âgé de 33 ans et père de deux enfants.

Les circonstances de ce drame sont détaillées par la Gendarmerie sur son site Gendinfo.

Pour des raisons inconnues, leur véhicule est sorti de route alors que les deux militaires circulaient sur la Nationale 1032, en direction de Noyon. Ils se rendaient sur une opération judiciaire programmée.

Leur véhicule a percuté un arbre après une sortie de route, sans qu’aucun véhicule tiers ne soit impliqué.

Malgré l’arrivée rapide des secours, le gendarme Berger, qui était au volant, est décédé sur les lieux de l’accident.

Pris en charge par les sapeurs-pompiers, le brigadier-chef Edgard Petit, choqué et souffrant de blessures légères, a été transporté vers le centre hospitalier de Compiègne, pour des examens complémentaires.

La Voix du Gendarme s’associe à l’UNPRG pour adresser ses condoléances à la famille et aux camarades du Gendarme Berger et adresse ses voeux de rétablissement à son camarade. Nous avons également une pensée pour les trois camarades du PSIG de Méru décédés dans un accident en décembre 2016 dans l’Oise.

Sébastien Berger était affecté au PSIG de Compiègne après avoir servi durant 5 ans à l’escadron d’Orléans, et un passage en brigade à Ribecourt Dreslincourt (Oise).

Une cagnotte pour Sébastien

Une cagnotte Leetchi est organisée pour venir en aide à sa compagne et ses enfants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Archives

Catégories